What else ?

Malala, le prix Nobel de la paix qui ne baisse pas les bras

La jeune pakistanaise de 17 ans, Malala Yousafzaï, et l’Indien Kailash Satyarthi ont reçu conjointement, mercredi 10 novembre à Oslo (Norvège), le prix Nobel de la paix pour leurs engagements dans la lutte pour l’éducation.

L’icône mondiale du combat pour l’éducation des filles, Malala, est la plus jeune lauréate à avoir reçu un prix Nobel. Du haut de ses 17 ans, la jeune femme a déclaré qu’elle continuerait “ce combat jusqu’à ce [qu’elle] voit tous les enfants à l’école”. Son co-lauréat, M. Styarthi, 60 ans, ingénieur de formation, a passé plus de 35 ans de sa vie à la lutte contre le travail des enfants. “Je refuse d’accepter que le monde soit trop pauvre [pour scolariser les enfants] quand une seule semaine de dépenses militaires mondiales suffirait à mettre tous nos enfants dans des classes”, s’est-il indigné lors de la remise du prix.

Tous deux victimes de violences à différentes reprises, on se rappelle de l’attentat des talibans qui avaient intercepté le car scolaire de Malala, le 9 octobre 2012. Elle avait alors reçu une balle dans la tête qui avait failli lui faire perdre la vie. Pour la première fois depuis l’incident, son uniforme scolaire encore tâché de sang a été exposé à Oslo pour l’événement. La menace islamiste pèse toujours sur Malala à l’heure actuelle.

Crédits photo : Claude TRUONG-NGOC

A propos de l'auteur

La Rédaction