L'Echo

Bankia : 500 millions à verser aux petits porteurs

Madrid (Reuters) – Après avoir été délaissés par leurs banques depuis quatre longues années, les petits porteurs de la banque Bankia peuvent maintenant espérer être payés. Après son introduction en Bourse, la banque espagnole pense maintenant payer ses actionnaires individuels.
Les sept caisses d’épargne régionales ont fusionné pour donner naissance à la banque Bankia. La nouvelle banque est ensuite introduite en Bourse après avoir vendu jusqu’à un milliard d’actions à des clients individuels lors d’une offre publique de vente d’action. La banque avait alors levé plus de 3 milliards d’euros pour s’introduire en bourse. Mais depuis, elle a du mal à s’en sortir, et un an après son entrée en bourse, l’État a dû renflouer la caisse de la banque entrainant une perte sèche pour les petits porteurs. Le groupe est toujours sous la menace d’une procédure judiciaire, malgré les bénéfices qu’il avait dégagés en 2013 et son entrée en bourse. Le résultat de l’exercice du 2014 tarde à sortir, la décision sur l’indemnisation des petits porteurs en est la cause.
Des négociations continuent en haut lieu entre Bankia et l’État espagnol qui est son principal actionnaire, pour savoir qui paiera les actionnaires individuels. Le montant de l’enveloppe est de 300 millions d’euros, mais ne dépassera pas les 500 millions d’euros, selon les sources, parce que beaucoup de petits actionnaires avaient vendu leurs actions durant la période de difficulté qu’avait traversée la banque et avant le renflouement de la banque. Une décision sur l’indemnisation devrait être connue dans les prochains jours

A propos de l'auteur

Avatar

Stephanie Dumont