What else ?

Pollution record dans le nord de la Thaïlande

Par Pascal

Une mauvaise surprise attend les touristes qui promènent actuellement au nord de la Thaïlande, un très épais brouillard recouvre en ce moment toute une partie des provinces limitrophes de Chiangmai.

Cet épais brouillard n’est pas naturel, il revient tous les ans à la même époque, et il est dû à la pollution. A Chiangmai par exemple, il a été relevé un taux de particules de 189 mg/m3, le taux maximum considéré comme non toxique est de 120 mg/m3, la visibilité est limitée à 3 kilomètres.

Cette pollution est principalement la conséquence de feux volontaires, allumés pour fertiliser les champs (écobuage). Des forêts entières sont brûlées pour replanter des palmiers à huile. Ces feux touchent actuellement le Myanmar, le Laos et la partie nord de la Thaïlande. L’autre cause de cette fumée, ce sont les feux d’ordures par manque d’accès à des décharges. Des milliers de villages brulent leurs déchets pour s’en  débarrasser.

Le département de santé publique a mis en alerte ses hôpitaux pour recevoir d’éventuels patients ayant des difficultés à respirer, des picotements aux yeux, des toux, et même des maux de tête, 140.000 masques ont été distribués dans 7 provinces du nord.

En fin de semaine dernière, l’armée a été mise à contribution pour envoyer de l’eau et des camions de pompiers afin de réduire cette brume de pollution.

Crédit photo : thierry charreton

A propos de l'auteur

Pascal