Poli-tic

Marine Le Pen va expulser son Père du FN?

Marine Le Pen, Présidente du parti Front National entend bien entamer des procédures disciplinaires contre son père. Et elle semble vouloir exclure Jean Marie Le Pen de la vie politique de son parti.
Elle a été sévère sur le plateau de TF1, Marine Le Pen a accusé la « surenchère de provocation » dont Jean Marie Le Pen ne semble pas prêt de s’arrêter. Elle appelle son Père à cesser ses activités politiques.
Jean Marie Le Pen ne peut plus compté sur sa fille ni de son parti dont il est l’un des fondateurs. La présidente du Front National a annoncé l’ouverture d’une procédure disciplinaire à l’encontre de Jean Marie Le Pen, suite à la provocation et les propos tenus par ce dernier dans le journal Rivarol. Elle avait expliqué que « personne ne comprendrait qu’il y ait au FN des personnalités qui puissent exprimer une pensée personnelle et contraire aux statuts du parti»
Le président fondateur du parti Front National, Jean Marie Le Pen sera convoqué devant le bureau exécutif du parti, cette instance sera composée de neuf hauts responsables du parti, mais pour cette fois, Jean Marie Le Pen ne fera pas partie de ces bureaux pour la première fois. Le sort de l’ex-président du FN est dans les mains de ce bureau, qui pourrait si besoin y est, d’exclure Le Pen père de la vie politique du FN. Mais avant tout, Marine Le Pen estime que son Père devrait envisager de se retirer de lui-même de la vie politique.
Pour ce qui est de la candidature de Jean Marie Le Pen aux prochaines élections régionales de décembre, elle a déclaré que c’est le bureau du FN qui décidera par un vote le 17 avril, s’il peut y participer ou non dans la liste en PACA. Marine avait déjà annoncée qu’elle va voter contre son père, et qu’elle n’acceptera pas à une telle candidature.
Mais Jean Marie Le Pen avait reçu des remarques très virulentes, des certains cadres du Front National. Gilbert Collard, député du RBM, s’est dit profondément déçu du comportement de l’ancien président du FN et a fait savoir la « pitié pathétique » qu’il éprouvait pour Jean Marie Le Pen. Florian Philippot, celui qui Le Pen Père a traité d’homosexuel a jugé que le cofondateur du parti devrait « démissionner ». Encore plus cinglant c’est celui de Joffrey Bollée en traitant Jean Marie Le Pen de « pleurnichard » ; on peut lire sur son compte twitter «Les pleurnicheries de Jean-Marie Le Pen sont ridicules. Il se plaît à jouer l’homme plein d’honneur ? Qu’il assume et qu’il parte !»

A propos de l'auteur

Stephanie Dumont