Les buzz ! Sorties

Festival de Cannes : Les films qui seront en compétition

Le Festival planétaire Cannes est l’un des plus prestigieux de ce genre d’évènement où les films, les acteurs, les réalisateurs et tous les professionnels du 7e Art se retrouvent pour faire concourir leurs œuvres dans l’espoir d’être nommés meilleur film ; meilleur réalisateur ; meilleure musique de film. Avant que Cannes n’ouvre les rideaux pour la 68e édition du Festival de Cannes, voici pour vous 17 films qui seront en compétition, dont quatre films français.
Le premier sur notre liste c’est un film de Jacques Audiard, il revient encore après « Des rouilles et d’os », mais cette fois-ci il s’agit de son tout dernier film DHEEPAN (titre provisoire).
Première fois en sélection officielle et en compétition pour Stéphane Brizé avec son film LA LOI DU MARCHE. Un film dramatique qui met en relief la vie d’un homme qui fait face à un dilemme alors qu’il vient tout juste d’être embauché dans un supermarché auprès des années de chômage.
Une grande première aussi pour cette jeune réalisatrice, elle a adapté le scénario de Jean Gruault dans le film MARGUERITE ET JULIEN. Ce film raconte l’aventure scandaleuse entre Julien et Marguerite de Ravalet. Elle a dédié ce film en hommage à François Truffaut.
TALE OF TALE de Matteo Garrone. Ce jeune italien a tenté de réaliser son premier film en version anglaise, avec Salma Hayek et Vincent Cassel dans sa distribution. Il a déjà remporté le Grand prix Jury avec son film « Gomorra »
CAROL, un film inspiré du roman de Patricia Highsmith. Todd Haynes a réuni pour une rencontre au sommet Cate Blanchett et Rooney Mara dans ce film.
Hou Hsiao-Hsien est de retour avec son nouveau film THE ASSASSIN. Ce film raconte les aventures d’une Chinoise meurtrière au IXe siècle, le réalisateur met la belle Chinoise Shu Qi en tête d’affiche.
MOUNTAINS MAY DEPART de Jia Zhangke. Ce réalisateur chinois, très connu du Festival de Cannes se voit encore une fois sélectionné en compétition officielle avec ce film de fiction qui vous porte dans un voyage dans le futur. Un film coproduit par la Chine, la France, et le Japon.
NOTRE PETITE SŒUR réalisé par Hirokazu Kore-Eda. Un drame familial, comme il sait bien le faire, le japonais avait déjà reçu le Prix du Jury du Festival de Cannes en 2013 pour un film dramatique « Tel père, tel fils ». Ce dernier film est l’adaptation du Manga de Akimi Yoshida « Kamakura Diary ».
MACBETH. Shakespeare sera encore à l’honneur dans ce film. Le cinéaste australien Justin Kurzel remet au gout du jour la célèbre tragédie de l’écrivain. En tête d’affiche la belle Marion Cotillard et Michael Fassbender.
THE LOBSTER de Yorgos Lanthimos. « Une des œuvres les plus originales et mystérieuses de cette compétition » avait déclaré Thierry Frémaux, Délégué général du Festival, en ajoutant qu’il s’agit d’un « film dont on ne comprend pas tout ».
MON ROI de Maïwen. Il revient sur la sellette sur après le prix du jury en 2011 avec son film « Polisse ». Mon roi relate un drame amoureux.
MIA MADRE de Nanni Moretti. Après la Palme d’Or en 2010 avec son film « La chambre du fils » voilà qu’il revient pour peut-être décrocher une Palme d’Or une seconde fois. Première fois aussi pour le festival de présenter un film qui est déjà sorti.
LE FILS DE SAUL. Le premier film hongrois présenté dans cette compétition. Laszlo Nemes le réalisateur hongrois met en scène un film de fiction représentation des camps de concentration.
YOUTH de Paolo Sorrentino, qui de par son titre devrait parler de la jeunesse, mais au contraire elle parle de vieillesse.
LOUDER THAN BOMBS de Joachim Trier. Ce film parle aussi d’un drame familial avec Isabelle Huppert et Jesse Eisenberg.
THE SEAS OF TREES, ayant décroché aussi la Palme d’Or en 2003, Gus Van Sant veut renouveler l’expérience avec ce film. Un film qui raconte un drame entre les États-Unis et le Japon.
SICARIO de Denis Villeneuve. Le film de ce réalisateur raconte “la désintégration sociale et politique de ce qui se passe à la frontière des États-Unis et du Mexique ”

crédit photo: wikimédia

A propos de l'auteur

Avatar

Stephanie Dumont