What else ?

Angela Merkel : un de ses proches serait impliqué dans une affaire d’espionnage

Angela Merkel semble inquiète de la tournure que l’affaire d’espionnage de responsables européens par les services secrets allemands pour Washington a prise. En effet, l’affaire viserait un de ses proches, le ministre de l’Intérieur Thomas de Maizière.
M. de Maizière était à l’époque ministre à la chancellerie et il devait gérer les services de renseignements allemands. Interrogé devant l’organe de contrôle parlementaire, il a nié les faits.
Selon la presse qui a provoqué le scandale, il paraitrait que la NSA aurait donné une liste d’adresses mail et de numéro de téléphone portable à espionner au BND. « Sous couvert de lutte contre le terrorisme », les Américains auraient profité de l’aide de leurs homologues allemands pour espionner des dirigeants du groupe Airbus, ainsi que de hauts responsables européens.
“En tant que ministre à la chancellerie en 2008, je n’ai rien su (de listings) visant à pratiquer un espionnage économique en Allemagne”, a déclaré Thomas de Maizière, à la sortie de son audition, ajoutant : “il ne reste rien des accusations contre moi”..
André Hahn, député de Gauche radicale et chef du PKGr affirme ne pas être « satisfait des réponses du ministre ».
“Les Américains ont violé l’accord” de coopération entre le BND et la NSA signé en 2002, dans la foulée des attentats du 11 septembre, et “sous le mandat de M. de Maizière (à la chancellerie) rien n’a été tenté pour éclaircir ou faire cesser” ces abus, a annoncé Hans.
C’est une affaire très embarrassante pour Angela Merkel qui se considérait comme une victime en 2013 au moment où Edward Snowden, un ex de la NSA avait révélé l’affaire.
Peter Altemeier, l’actuel ministre à la chancellerie et proche devrait être aussi entendu par le PkGr.

crédit photo :Glyn Lowe Photoworks/Flickr.com

A propos de l'auteur

Stephanie Dumont