Paris : des manifestants sont contre la pénalisation du cannabis

 « Vive le cannabis libre » : plusieurs personnes se sont manifestées samedi dernier à Paris avec un joint au coin des lèvres pour demander d’annuler la pénalisation du cannabis et de le rendre légal en argumentant avec l’usage thérapeutique ou « récréatif ».

 
Les manifestants étaient surtout composés de jeunes habillés avec des t-shirts  et des casquettes avec des imprimés de feuilles de cannabis. Certains portaient des vêtements aux couleurs de la Jamaïque. À l’occasion de la marche mondiale du cannabis, les manifestants ont parcouru la place de la République depuis Bastille, dans des volutes de haschisch.

 
“Qu’est-ce que nous voulons? C’est la légalisation”, “no cocaïne, no crack”, a crié la foule, qui se trouvait derrière une banderole “Une autre politique des drogues est possible” ou des panneaux “La Ganja pour tous”.

 
La consommation de cannabis a été interdite depuis 1970 en France, et était sanctionnée d’un an d’emprisonnement et 3 750 euros d’amende. Cependant, les amendes perdurent lors d’un usage exceptionnel. Une femme de 52 ans ayant une maladie du système nerveux et du sida disait qu’elle devait se déplacer en fauteuil roulant il y a 20 ans, avant d’ajouter « Mais depuis que je fume du cannabis, je vais mieux: je remarche, ça augmente les effets de la trithérapie, et ça m’aide à manger. » Elle prend près de 0,8 à 1 g de cannabis par jours soit près de « 3 à 4 pétards ». Elle cultive même des plants dans son jardin suite à l’encouragement de son médecin. “J’essaye d’être discrète,” ajoute-t-elle.

 
“C’est prouvé, la consommation dégringole, la violence dégringole si c’est légalisé”, explique-t-elle. Elle estime que des milliers d’emplois pourraient être créés avec la fin de « cette loi de 70 répressive ».

crédit photo: Maya-Anaïs Yataghène/Wikipédia