L'Echo

Russie: une chute de 1,9 % de PIB au 1er trimestre

À cause de la crise économique provoquée par les sanctions occidentales ainsi que la baisse des cours du pétrole, le PIM de la Russie avait chuté de 1,9 % durant le premier trimestre. Les statistiques officielles avaient été publiées vendredi.

C’est la première contraction que l’économie russe avait connue depuis celle de 2009, sauf que cette baisse était moins importante que les estimations du gouvernement russe, qui avait envisagé une récession de 2,2 % au premier trimestre.

Ces chiffres signifient que la crise monétaire de décembre après différents mois de sanctions occidentales en rapport avec le conflit ukrainien et la baisse des cours du pétrole on provoqué la contraction de l’activité.

La montée de l’inflation qui touche les 17 % en taux annuel avait épuisé le pouvoir d’achat et la consommation.

Les statistiques officielles qui ont été publiées en avril avaient affiché une chute de 6,7 % des ventes au détail, sur un an durant le premier trimestre et la production industrielle de 0,4 %.

Au moment où le gouvernement russe avait annoncé que le choc monétaire était passé, le rouble a connu un rebondissement de 40 % depuis mars face aux dollars. Le ministre russe de l’Économie Alexeï Oulioukaïev a évoqué fin avril que le PIB connaîtrait une chute serait beaucoup plus important que le premier. Les effets de la reprise financière ne se ressentent que très lentement.

crédit photo: mises.org.br

 

A propos de l'auteur

Avatar

Stephanie Dumont