Les buzz !

Sex tour : la police contre la prostitution itinérante

Par Pascal

La police nationale a procédé à l’arrestation de 30 personnes dans le cadre d’une action contre les réseaux de prostitution. Celui-ci est d’un genre nouveau et en plein essor, il s’agit de “sex tour” organisés à partir de l’étranger, en l’occurrence la Roumanie dans ce cas précis.

Un “sex tour” fonctionne en déplaçant les prostitués dans toute la France et en utilisant internet pour organiser les “rencontres” par des annonces qui proposent des “massages” par des filles “de passage” sur des sites de petites annonces gratuites. Cette technique permet d’une part de conquérir des territoires tout en étant plus difficile à cerner par les services de police, et d’autre part permet aussi aux filles de venir avec un visa touristique pour ne pas attirer l’attention. Elles suivent  parfois les grandes manifestations (salons, rencontres sportives… ). Tout est pris en charge de manière minutieuse par les proxénètes,  réservation de chambre d’hôtel ou d’appartement, les rendez-vous, la gestion des agendas. Le réseau fonctionne par groupes de six filles encadrées par un proxénète. Chaque fille effectue une quinzaine de passes par jour et afin de rapporter de gré ou de force environ 8 000 euros par mois.

C’est une organisation bien rodée que les policiers ont réussi à démanteler en menant une action conjointe avec leurs homologues roumains, avec l’appui d’Europol et Eurojust et  après une enquête débutée en 2012.

Crédit photo : stephen_medlock

A propos de l'auteur

Pascal