Les buzz !

La majorité des parents estiment que les études sont trop chers

80% des parents pensent que l’enseignement supérieur est “inabordable” d’après une étude Ipsos. L’importance donnée aux études universitaires n’est pas si importante que dans les autres pays.

Les parents français sont plutôt sceptiques sur les études de leurs enfants. 57% d’entre eux pense que leur coût ne garantit pas le retour sur investissement qu’ils souhaitent. Une étude a été effectuée à travers 16 pays pour connaître l’attitude des parents concernant la scolarité de leurs enfants. L’étude a été effectuée par Ipsos pour HSBC en décembre 2013 et janvier 2014, et a relevé le scepticisme des parents français sur l’éducation.

Ainsi, près de 58% des parents du monde entier pensent que l’étude d’un enfant est le meilleur investissement qui existe alors qu’en France, seuls 36% d’entre partages cet avis. 60% des parents estiment que les études supérieures sont importantes pour que leurs enfants puissent réaliser leurs rêves.

79% des parents français estiment que l’enseignement supérieur est trop onéreux, malgré cela, la majorité des parents n’envisage pas la contribution de leurs enfants. 25% d’entre eux seulement attendent la participation financière de leurs enfants contre 41% dans le reste du monde.

Malgré cela, rares sont les Français qui considèrent l’impact financier des études supérieures de leurs enfants. 33% d’entre eux préparent déjà trois ans à l’avance au financement de la scolarité de leurs enfants quel que soit le niveau de l’enseignement. 22% des parents avec un enfant à l’université ont recours à une épargne, 7% des parents seulement sont obligés de faire un emprunt, mais gardent leur optimisme à un possible remboursement après la fin des études de leurs enfants.

La valeur que la famille accorde concernant les études après le bac varie selon les ressources financières. Près de 75% des parents avec des revenus annuels aux de 48.000 euros par an accordent beaucoup d’importance aux études à l’Université, contre 55% dans les familles ayant une rentrée d’argent inférieure à ce seuil. 41% des parents pensent qu’une expérience professionnelle a la même importance qu’une étude académique pour que leurs enfants puissent affronter sereinement le marché de l’emploi. 69% d’entre eux pensent qu’il serait moins difficile pour eux de trouver du bon travail.

crédit photo: PublicDomainPictures

A propos de l'auteur

Stephanie Dumont