L'Echo

Air France-KLM met en place un nouveau plan d’économies

Le PDG d’Air France-KLM, Alexandre de Juniac avait annoncé un nouveau plan d’économie avec une réduction de 300 millions d’euros les frais généraux du groupe franco-néerlandais suite à la publication d’une perte de 3% durant le premier semestre, évaluée à 638 millions d’euros, malgré la hausse de son chiffre d’affaires.

Air France-KLM a mis en place “un grand programme de réduction de ses frais généraux et administratifs”, d’une valeur de 300 millions d’euros sur un total de 1,5 milliard avait annoncé Alexandre Juniac pendant la représentation de ses résultats semestriels.

Les effets de change, notamment l’appréciation du dollar devant l’euro, ayant l’effet inverse sur la rentabilité ont favorisé le chiffre d’affaires de 12,” Millions d’euros du groupe, d’après les données qu’il a publiées dans un communiqué.

De ce fait, l’excédent brut d’exploitation a chuté de 7,2% soit 548 millions d’euros, alors qu’il aurait connu une hausse de 15,5 % à change constant. La perte d’exploitation a également connu une chute de 12,1% à 232 millions d’euros alors qu’elle était à la moitié à change constant.

Plus précisément, la mauvaise performance de l’activité cargo a plombé les gains effectués dans le transport de passagers et à la maintenance, tant en matière d’Ebita que dans le résultat d’exploitation.

En tout, la perte nette du groupe a franchi les 638 millions d’euros contre 619 millions durant le premier semestre de 2014.

“L’absence d’amélioration de nos résultats nous amène à prendre des mesures supplémentaires d’application immédiate”, en plus des 1,8 milliard d’euros d’économies visées d’ici 2017 à travers le plan “Perform”, a déclaré M. de Juniac.

En plus des 300 millions d’euros de frais généraux, le programme de vols de la saison hivers a été connu une baisse avec une capacité globale de moins de 0,3% au lieu de 2,3% comme prévu initialement. Il y aura également une réduction sur le Japon avec -1,4%, l’Afrique de l’Est à -6% et le Brésil à – 5%.

La suppression de quatre fermetures de lignes déficitaires avait été prévue en juin avec la disparition de 1.000 suppressions de postes depuis le début de l’année, avec un plan de départ volontaire ainsi que la fusion de trois compagnies régionales qui constituaient sa filiale HOP!

Plusieurs avions ne feront plus partie de la flotte d’Air France-KLM à partir de 2016, dont un Airbus A340, cinq avions régionaux et neuf avions cargo. De plus, la livraison du nouveau gros porteur A350 “a été reportée début 2019” au lieu de 2018, a expliqué M. de Juniac.

crédit photo: Jt716

A propos de l'auteur

Stephanie Dumont