Ça transpire !

FIFA: Platini aurait réellement menacé Blatter de prison pour l’empêcher de se présenter comme candidat?

D’après les déclarations de la FIFA, Joseph Blatter, samedi dans le journal néerlandais de Volkskrant, Michel Platini, le président de l’UEFA l’aurait menacé de prison pour le dissuader se présenter en tant que candidat à la tête de la FIFA en mai.

Platini aurait proféré ces menaces quelques heures après le vote qui devait réélire Joseph Blatter à la direction de la Fédération internationale de football. Sepp Blatter a attendu quatre jours pour annoncer sa démission et que sa place était à prendre, en réaction au coup de filet que la justice américaine à mis en place contre une dizaine de dirigeants de FIFA soupçonnés de corruption.

“Durant le déjeuner, Platini s’est assis à la table de mon frère (Peter) et lui a dit: +dis à Sepp de retirer sa candidature, ou il ira en prison+”, avait indiqué M. Blatter samedi au Volkskrant, précisant n’avoir appris que récemment par son frère ces propos supposés de Platini.

Une source proche de Michel Platini avait estimé que les affirmations de Blatter sont une ensemble “d’histoire montée de toutes pièces”. Ce serait “la dernière d’une série de tentatives de Zurich pour distraire le monde des vrais problèmes auxquels la FIFA est confrontée”, d’après cette source, en indiquant que “le président de l’UEFA ne va pas donner de crédit à ces allégations ridicules en y répondant”.

“M. Platini est actuellement plus préoccupé par la préparation d’un programme qui puisse restaurer l’image et la réputation de la FIFA et qui puisse surtout développer le football dans le monde entier”, a affirmé la source concernant le préside de l’UEFA, cette source au sujet du président de l’UEFA, officiellement candidat à la présidence de la FIFA depuis le 29 juillet.

L’autre candidat à la course pour l’instant est le sud Coréen Chung Mong-Joon qui devrait présenter son programme lundi à Paris. Ali Bin Ak Hussein, celui qui s’est présenté contre Blatter en mai, pourrait également présenter de nouveau sa candidature.

crédit photo: Anders Vindegg

A propos de l'auteur

Stephanie Dumont