Ça transpire !

L’ex-président de l’OM mis en examen

Jean-Claude Dassier, ex-président de l’OM entre 2009 et 2011, vient d’être mis en examen pour « abus de biens sociaux, association de malfaiteurs, blanchiment en bande organisée et faux et usage de faux ». Son audition a duré plus de six heures au palais de justice de Marseille mercredi dernier.

Jean-Claude Dassier, 74 ans, était ex-journaliste et ex-directeur de la chaîne LCI. Il est la première personne mise en examen nécessitant l’audition de plusieurs dirigeants du club. Ils étaient douze à être entendus dans le cabinet du juge d’instruction de Marseille. Pour l’instant, aucune charge n’a été retenue contre eux.

La justice base son enquête sur des conditions de transfert de 14 joueurs de l’OM, qui suspecte des versements illicites de commissions et de rétrocommission en faveur des membres « du milieu » lors d’un transfert important.

Pour le cas de Jean-Claude Dassier, deux anciennes stars de l’OM auraient favorisé des transactions frauduleuses, dont l’attaquant André-Pierre Gignac, qui a été transféré de Toulouse à Marseille en 2010 avec 20 millions d’euros et Souleumane Diawara, en 2009 pour 6 millions d’euros.

« Tout a été fait dans les règles », a rétorqué Jean-Claude Dassier. « Tous les contrats ont été passés dans la légalité la plus absolue », indique Jean-Claude Dassier à l’AFP. « Si j’ai bien compris, je suis coupable – en attendant d’autres – d’avoir, parce que nous avons acheté et vendu des joueurs, signé en même temps des conventions d’agents et donc alimenter quelque part un marché où se passeraient des choses répréhensibles. Au fond, on nous reproche d’être complices d’agents de joueurs qui se comportent mal. »

crédit photo: paulogyensfan

A propos de l'auteur

Stephanie Dumont