Les buzz ! Poli-tic

France Médias: les sénateurs sont favorables à l’idée

Y a-t-il un moyen de stabiliser le financement de l’audiovisuel public? C’est une question importante que les sénateurs écologistes André Gattolin et Jean-Pierre Leleux ont essayé de répondre dans un rapport, qui a été dévoilé ce mardi à la presse. Le rapport présente une synthèse de travail que les sénateurs avaient effectué et qui envisage un changement radical de dans le secteur en 2020.

Les deux sénateurs indiquent dans leur rapport que les entreprises de l’audiovisuel public sont confrontées à un véritable problème financier surtout dans les prochaines années. Elles font face à des ressources propres limitées, mais également au financement public avec un rendement à la baisse à cause du développement de nouveaux modes de consommation qui ne paient pas de redevance. Les entreprises de l’audiovisuel public ont également du mal à gérer leurs dépenses, en d’autres termes, le monde de l’audiovisuel public est soumis à une situation financière assez difficile qui pourrait encore s’aggraver dans les années à venir.

Pour cela, les deux sénateurs ont rédigé une feuille de route composée de trois étapes, dont la “stabilisation des ressources” avec une hausse de 2 euros sans inflation de redevance durant deux ans. Bien évidemment, la hausse est accompagnée de quelques conditions d’objectifs des réductions des dépenses inscrits dans le contrat d’objectifs et de moyens.

La seconde phase du phase du projet commencera en 2018. Cette phase consiste l’instauration d’un nouveau modèle financier qui se basera sur deux piliers dont la définition d’une contribution forfaitaire universelle qui remplacera la redevance. L’autre pilier concerne la création d’une “publicité raisonnable”, qui respect les valeurs du service public. Les sénateurs estiment que ce système rétablirait la publicité en soirée sur les chaînes de France Télévision.

crédit photo:Bapti

 

A propos de l'auteur

Avatar

Stephanie Dumont