New-York, New-York…la ville la plus bruyante

Il y a une pollution à laquelle on pense plus rarement, c’est la pollution sonore. Les chercheurs de l’Institut Gfk Eurisko ont donc effectué un classement des villes les plus bruyantes. C’est New-York qui arrive en tête avec 36 % d’indice d’exposition (ENPI).

Les chercheurs ont établi leur classement sur la base du nombre de bruits parasites perçus par habitant, leur fréquence et leur durée. 47 villes de 11 pays ont été étudiées (France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Belgique, Espagne, Royaume-Uni, Portugal, États-Unis, Nouvelle-Zélande et Australie).

C’est sans trop de surprise, que New-York arrive en première place avec ses 8,4 millions d’habitants, et un espace aérien le plus chargé des États-Unis avec ses trois aéroports majeurs (JFK, LaGuardia et Newark). D’ailleurs, le pays lui-même détient l’indice de pollution sonore le plus élevé au monde (16 %). La deuxième place du classement, est  occupée par Los Angeles, la deuxième ville du pays avec 3,9 millions d’habitants et un énorme réseau autoroutier, la cité des anges atteint les 24 % d’indice de pollution sonore.

En troisième position, Naples (15 %) qui doit subir les scooters et coups de klaxon dans les petites rues, font de cette ville de pourtant moins d’un million d’habitants, la ville la plus bruyante d’Europe. Enfin, Paris en quatrième position avec 10 % d’indice de pollution sonore, la première ville française dépasse la moyenne du pays, qui est de 7 %.

A noter, tout de même que ce classement a été fait pour une société italienne de prothèses auditives et ne fait pas apparaître de villes asiatiques.

Crédit photo :  Ken Yuel