Et vous, allez-vous revendre des cadeaux de noël ?

C’est ce que l’on peut qualifier de tendance. De plus en plus de Français, selon une étude de PriceMinister/OpinionWay, se permettent de revendre les cadeaux qu’ils ont eu à Noël sur des sites de ventes en lignes. Cette pratique toucherait maintenant plus de la moitié des Français.

A peine le temps de déballer l’ensemble des cadeaux de Noël, que nombreux sont ceux qui se retrouvent sur les sites de commerce en ligne. 46 % des Français ont déjà revendu un cadeau de Noël ou semblent prêts à le faire. C’est une grosse progression, quand on sait qu’il y a encore peu de temps, cela serait passé pour une hérésie.

Comme on peut facilement l’imaginer, ce sont les plus jeunes, qui se sentent le plus à l’aise avec cette pratique. Ils représentent, 62 % des revendeurs avec comme justifications, 3 raisons principales et simples. Tout d’abord, “le cadeau ne me plaisait pas”  récolte 38 % des suffrages, contre 35 % pour “je n’en avais pas l’utilité”, et 32 % pour “j’ai préféré le revendre plutôt que le jeter”.

L’ensemble des chiffres fournis par les principaux sites de commerces en lignes, montrent des chiffres stables par rapport à l’année dernière, ce qui prouve que le phénomène s’implante. Entre le soir du 24 décembre et le 25 à midi, le site eBay France, a déjà recensé 100 000 nouvelles annonces.

Parmi les objets les plus revendus, on retrouve le plus souvent, les jouets pour adultes, les sous-vêtements. Sur Le Bon Coin, par exemple le nombre de dépôts dans la catégorie jeux/jouets progresse de 40 %, alors que dans la catégorie téléphonie/console/jeux vidéo, le nombre progresse d’environ 30 %.

Tout ceci fait donc la joie des sites d’annonces, qui amplifient le mouvement à grand coup de publicité bien ciblée. Pour chaque transaction réalisée, PriceMinister empoche une commission allant de 5 % à 15 % du montant de la vente. D’autres sites comme eBay, en profitent pour attirer et fidéliser des clients en offrant les commissions pendant cette période.

Crédit photo : René Gademann