Égypte : on ne plaisante pas avec le “Nil”

Même dans notre monde moderne, certaines choses et certains endroits restent sacrés. Or, on le sait, dénigrer une chose sacrée est particulièrement risquée. Pour avoir un peu perdu de vue ce principe, une chanteuse populaire égyptienne, a été condamnée à de la prison. Elle a osé dénigrer le Nil sur ses eaux sales.

Pour les Égyptiens, Le Nil est plus qu’un fleuve, il représente la vie, celui par qui tout a été possible, c’est pratiquement la définition d’un “dieu”. Malheur à celui ou celle, qui s’attaque au Nil, c’est s’en prendre à la nation entière.

Sherine Abdel Wahab, est une chanteuse de pop assez populaire dans le monde arabe. Parmi ces succès, une chanson s’intitule, Avez-vous bu l’eau du Nil ? Il y a quelques mois, est apparue sur les réseaux sociaux une vidéo d’un concert aux Émirats arabes unis, où un fan demande à la star de chanter la fameuse chanson. Sur le ton de la plaisanterie, elle a eu le malheur de répondre, “tu attraperais la bilharziose, bois de l’Evian, c’est mieux”. On ne sait pas, si la chanteuse est sponsorisée par la marque d’eau française, mais une chose est sûre, l’évocation d’une éventuelle maladie provoquée par des vers parasites qui contamineraient le Nil n’a pas plu aux autorités.

Elle a été accusée d’avoir “diffusé de fausses informations” et “troublé l’ordre public”, et elle a été condamnée à six mois de prison ferme. La chanteuse a fait appel, et elle a pu rester dehors moyennant une caution.

Si on sait que la chanteuse, qui a été membre du jury de la version arabe du célèbre télé-crochet The Voice, est coutumière des controverses, cet épisode montre bien que le sujet Nil, est un sujet sensible en Égypte. Au-delà de son aspect sacré, il est au centre de toutes les angoisses, car son approvisionnement en eau est remis en cause par la construction du grand barrage en Éthiopie. L’alimentation, l’irrigation, et l’utilisation des eaux du fleuve restent un point de tension entre l’Égypte, l’Éthiopie et le Soudan. Les discussions entamées entre ces pays n’avancent pas beaucoup.

En attendant, Sherine Abdel Wahab, a présenté ses excuses, mais le syndicat des musiciens avait annoncé, qu’il interdirait à la chanteuse de se produire sur scène en Égypte.

Crédit photo : Asrar E-magazine