L’Eurovision censurée en Chine

Le concours de l’Eurovision, n’est jamais apparu comme un rendez-vous particulièrement subversif, mais plutôt le programme musical familial consensuel. Il est censé être le reflet de l’évolution musicale et un peu social de notre continent. Bien sûr, quelques excentricités se sont glissées de temps en temps pour faire un peu scandale et du buzz pour redonner un peu d’intérêt à cette vieille institution. C’est apparemment déjà trop pour la Chine.

L’Eurovision, représente les tendances du moment en Europe, en expurgeant tout de même les extrêmes. Cependant, ce qui est admis et valable pour notre vieux continent est parfois difficile à admettre sous d’autres horizons.

C’est cette différence d’appréciation, qui apparaît au cours de la demi-finale du concours de l’Eurovision, qui a été diffusée sur la plateforme chinoise Mango TV. La retransmission a été censurée et la prestation du chanteur albanais Eugent Bushpepa, et celle d’un duo irlandais ont été supprimés. Le premier arboré des tatouages aux bras, que les autorités chinoises ne veulent plus voir à la télé, et les seconds, ont eu la mauvaise idée d’effectuer une danse romantique entre deux hommes.

Ce n’est pas vraiment tout, le site internet a aussi dû flouter des drapeaux arc-en-ciel, présents dans le public, symboles traditionnels du mouvement LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres).

Pas de ça chez nous, le Parti communiste reste ferme et droit dans ses bottes, même si l’homosexualité est de plus en plus acceptée au sein de la population chinoise, notamment chez les jeunes urbains. Cependant, elle reste quasi taboue aux yeux des autorités, qui entendent protéger la Chine de tout contenu déviant des “valeurs centrales du socialisme”.

Ce sont les mêmes raisons, qui ont poussé les autorités à interdire depuis janvier les tatouages à la télévision. Des footballeurs tatoués de l’Equipe nationale de Chine ont été forcé de porter des bandages cachant leurs tatouages durant des matches internationaux.

Par contre, les candidats albanais et irlandais, se sont qualifiés pour la finale de l’Eurovision. Que va-t-il donc arriver et si un des deux gagne, les conditions de la retransmission pourrait être encore plus drôle ?

Crédit photo : dorombach