Cyril Hanouna, un succès qui coûte un peu cher à C8

Les temps sont vraiment durs pour le groupe Canal +. Après les déboires, comme la perte des retransmissions du football, ou les annonces de la fin des programmes emblématiques comme les Guignols, c’est le volant financier qui se révèle en difficulté. Les comptes de la chaîne C8 en 2017, dévoilent une perte de 75 millions d’euros selon BFM business.

Le plus terrible semble être, que les difficultés sont liées à une des grandes forces de la chaîne, à savoir Cyril Hanouna et sa société.

Petite explication, la société de l’animateur s’appelle H20. Elle doit fournir pour 50 millions d’euros de programmes à C8 par an selon ce contrat. Au-delà de Touche pas à mon poste, la société de Cyril Hanouna, a donc livré, entre autres, C que de la téléStrikeIci c’est LemoineIl en pense quoi CamilleL’œuf ou la pouleDerrière le poste

Le problème, c’est que le succès de TPMP est un peu l’arbre qui cache la forêt. L’émission phare de C8 maintient son succès, avec des audiences 2017 stables, et des recettes publicitaires importantes. Elle rapporte largement de l’argent à C8, puisqu’un an d’émissions est acheté 18 millions d’euros, et en rapporte environ 60 millions d’euros. Par contre, ce n’est pas du tout la même musique pour les autres émissions produites par H20 pour C8. Leurs succès sont particulièrement mitigés. Conséquence, elles ne génèrent pas les recettes qui permettraient au moins un équilibre. Le résultat est sans appel, C8 a perdu 75 millions d’euros en 2017.

Les raisons de cette déception sont multiples, mais il apparaît clairement que les recettes de C8 ont plongé à cause d’une baisse d’audience globale en 2017, qui serait lié notamment aux dérapages de Cyril Hanouna.

Bizarrement, il semblerait que les polémiques de TPMP fassent grimper ou maintenir l’audience de l’émission, car les gens attendent le scandale. Cependant, dans un deuxième temps, ils font payer ces mêmes excès à la chaîne en la boudant pour montrer leur désaccord.

Plus directement, le canular homophobe et bien d’autres, ont entraîné une sanction de la chaîne par le Conseil supérieur de l’audiovisuel. La suspension de la publicité pendant trois semaines aurait coûté 9,5 millions d’euros à C8 selon ses propres estimations.

Crédit photo : Flash mag