Une compilation des Eagles redevient l’album le plus vendu de tous les temps

Pour comprendre l’engouement suscité par le titre du groupe californien, il faut comprendre l’importance du slow dans les techniques de drague et donc la sexualité des ados de l’époque devenue les plus de cinquante ans d’aujourd’hui. Le slow contenu dans leur compilation sortie en 1976, tient en respect l’album, Thriller de Michael Jackson, qui de son côté reste la référence funky des années 80.

Le groupe est un représentant parfait de la musique américaine. Eagles, est originaire de Los Angeles et s’est formé en 1970. Il a largement contribué à la diffusion du country rock et plus spécifiquement de la West Coast Sound.

Au milieu de sa discographie, se retrouvent le titre et l’album, qui reste donc la chanson de tous les records. La compilation des premiers succès du groupe californien Eagles, parue en 1976, est redevenue l’album le plus vendu de tous les temps. Il fut devancé depuis 2009 par un autre monument de la pop musique américaine “Thriller” de Michael Jackson.

Le nouveau classement publié lundi par l’association américaine de l’industrie du disque, la Recording Industry Association of America, établit que les “Greatest Hits 1971-75” des Eagles, a atteint des ventes “38x platine”. Cette compilation des quatre premiers albums du groupe de country rock, a donc atteint un nombre certifié de 38 millions d’exemplaires, en disque ou en équivalent streaming. De son côté, “Thriller” est crédité de 33x platine ou 33 millions.

Plus étonnant encore, les Eagles s’arrogent également la troisième place de ce nouveau classement pour leur album “Hôtel California”, sorti en 1976. Cette troisième place démontre la puissance du tube éponyme devenu l’un des slows culte de toute une génération, et qui reste joué et écouté encore partout dans le monde

Le magazine Rolling Stone, précise que le nouveau classement de l’association de l’industrie, prend en compte les ventes en streaming, ce qui n’avait pas été fait pour les Eagles depuis 2006.

Cette nouvelle va encore plus motiver le groupe, qui après avoir subi la mort de son cofondateur Glenn Frey début 2016 à l’âge de 67 ans, s’est reformé début 2017. Il a repris les tournées avec Deacon Frey, le fils de Glenn, à la guitare, aux claviers et au chant, Vince Gill à la guitare et au chant, ainsi qu’avec Don Henley, Timothy B. Schmit et Joe Walsh.

Crédit photo : Mig R