La Fifa veut remettre un peu d’ordre dans le marché des transferts

La Fédération internationale de football, veut remettre un peu d’ordre dans ce que l’on appelle le marché des transferts. Il est en effet grand temps, de commencer à réguler des échanges et des ventes de joueurs de plus en plus complexes et toujours favorables aux mêmes. Il s’agit aussi, de mieux redistribuer l’argent notamment vers les clubs formateurs.

La mesure principale pour l’instant consiste à limiter “entre 6 et 8” le nombre de joueurs qu’un club peut prêter chaque saison. Elle apparaît, en effet urgente, car l’habitude a été prise par les clubs les plus riches, et notamment ceux des championnats anglais et italiens, d’engager un grand nombre de joueurs et de les prêter aussitôt.

Ce n’est pas tout, la Fifa veut aussi créer une chambre de compensation pour redistribuer l’indemnité de formation et les commissions des agents, dans le cadre d’une réforme globale des transferts. Cette chambre de compensation, sera gérée par une banque, chargée de collecter et de reverser aux clubs formateurs les indemnités de formation prélevées sur chaque transfert. C’est cette même chambre, qui serait également chargée de reverser les commissions aux agents, afin d’avoir un regard plus précis sur certaines pratiques en la matière et sur certains agents.

Le métier d’agent de joueurs, est d’ailleurs dans le collimateur de la Fifa, qui veut réinstituer un examen pour l’obtention de la licence d’agents. Depuis 2015, les licences d’agents n’existent plus, et ont laissé la place à un système d’enregistrements d’intermédiaires. De fait, on se retrouve avec de plus en plus de personnes louches dans la profession.

La rédaction de ces mesures pour réformer le marché des transferts, a été confiée à une “commission des partenaires”, réunissant l’ensemble des acteurs du football et présidée par le Canadien Victor Montagliani. Elle aura fort à faire, pour trouver un consensus, car il est évident que de nombreux clubs et des personnes puissantes et influentes, ne vont pas voir tout cela d’un bon œil. Si certaines propositions sont adoptées le 24 septembre à Londres, elles seront alors soumises au Conseil de la Fifa, le gouvernement de l’instance, dont la prochaine réunion est prévue les 25 et 26 octobre à Kigali, au Rwanda.

Crédit photo : Thomas Couto