Mondial de l’Auto : moins long, mais autant de monde

Nous pouvons dire que cette année, le Mondial de l’Auto, a roulé avec une visibilité réduite. En effet, de nombreuses interrogations ont plané sur la fréquentation. Le salon, a fait face à l’absence de plusieurs grandes marques et une durée raccourcie. A priori, les organisateurs semblent soulager, car ils ont dénombré plus d’un million de visiteurs, soit à peu près autant que lors de la dernière édition.

Jean-Claude Girot, Commissaire Général du salon, a indiqué le chiffre exact, de 1,068 million de personnes. A titre de comparaison, la dernière édition de 2016 avait vu 1,073 million de personnes pressées porte de Versailles pour découvrir ou essayer les nouveaux modèles proposés par les constructeurs. Le “Mondial de l’Auto”, reste donc encore le salon automobile le plus fréquenté au monde. Il a surtout apparemment bien digéré sa petite cure d’amaigrissement avec cinq jours d’ouverture en moins que d’habitude.

Cette réduction de l’ouverture s’est faite sous la pression des constructeurs soucieux de réduire le coût de leur participation. Les organisateurs avaient choisi cette année de ramener de seize à onze jours la durée de l’événement, plutôt que de baisser leur prix journalier.

Justement le coût, c’était une des raisons qui ont amené de nombreuses grandes marques à renoncer cette année à avoir un stand sur le salon. Volkswagen, Opel, Fiat, Jeep, Alfa Romeo, Ford, Nissan, Volvo et Mitsubishi, qui en tout représente près de 40 % du marché automobile européen, ont fait remarquer que bien d’autres salons sont en progression dans le monde à des tarifs plus abordables.

Il reste, que cette absence a certainement forcé le salon à chercher de nouvelles idées pour attirer les visiteurs. La curiosité, a donc bien fonctionné, les visiteurs sont venus nombreux découvrir notamment les nouveautés en matière de voitures électriques et des nouvelles technologies.

Autre nouveauté, la présence des deux-roues, qui étaient exposés cette année en même temps que les voitures. Un nouvel événement grand public, le Mondial de la mobilité, était par ailleurs organisé.

De manière générale, le Mondial de l’Auto a connu ces dernières années une perte de vitesse, comme l’ensemble des grands salons automobiles occidentaux. Si cette année, la curiosité a joué à plein régime, il faudra continuer à rester inventif pour garder une bonne fréquentation. Gageons, que de leur côté, les constructeurs auront aussi à cœur de trouver une solution pour revenir au Mondial de l’Auto en 2020. Volkswagen, a d’ores et déjà prévu de reprendre un stand.

Crédit photo : el.guy08_11