La Poste, de plus en plus d’activités et de moins en moins de courrier

Comme on peut s’y attendre, le volume du courrier en France continue de baisser. Nous sommes de moins en moins à envoyer des lettres et des cartes postales. Cette baisse, a atteint de 7,3 % l’an dernier. Elle ne concerne pas que les particuliers, les entreprises et les administrations aussi communiquent de plus en plus par le biais d’Internet.

Face à cette baisse d’activité qui est par essence son fonds de commerce, La Poste essaye de développer d’autres activités et d’autres métiers pour ne plus dépendre d’une activité en déclin. Celle-ci, ne pèse plus que 28 % du chiffre d’affaires du groupe et qui s’achemine vers 20 % de ses revenus à partir de la fin de l’année 2020.

Deux activités phares sont donc mises en avant pour cette diversification de La Poste. Tout d’abord l’acheminement de colis, en effet, GeoPost, créé en 1999 par La Poste, pour regrouper toutes ses activités dans le domaine “Colis Express et Logistique” est devenu leader du marché du colis en Europe. Il poursuit ses investissements à l’international pour tirer profit de la vague de l’e-commerce. Cependant, si les volumes de colis ne cessent de progresser, l’activité s’avère moins rentable. Elle doit affronter, notamment une pénurie de chauffeurs-livreurs dans la plupart des pays européens, ce qui a entraîné la nécessité d’une hausse de leurs salaires.

Du côté bancaire, la Banque postale devrait lancer bientôt sa banque mobile “Ma French Bank”. Il est aussi question d’un grand projet de rapprochement entre La Poste et la Caisse des dépôts (CDC). Une opération qui permettra au groupe postal de renforcer très significativement sa rentabilité dès 2020.

La Poste voudrait aussi mettre en valeur son principal atout. Un maillage inédit, qui lui permet d’avoir une présence sur l’ensemble du territoire. La Poste, se tourne donc vers de nouveaux services de proximité comme le Code de la route, le recyclage, les services à destination des personnes âgées et autres. Cela marche globalement bien et les revenus sont en hausse de 62 %, même si certaines initiatives n’ont pas encore complètement convaincu.

Crédit photo : Helloquence