Indonésie : le déguisement pour inciter à voter

Pour inciter les gens à aller aux urnes, chaque pays utilise des méthodes différentes. Certaines, sont sérieuses et classiques. Il y a l’appel solennel au civisme, à ses responsabilités, le rappel de tous les efforts que les aînés ont fait pour en arriver là. Et puis, il y a les méthodes moins orthodoxes et plus ludiques. En Indonésie, les fonctionnaires se sont déguisés pour encourager les gens à voter.

C’est finalement Joko Widodo, qui a été réélu. Il incarne une Indonésie tolérante et plurielle. Finalement, l’archipel l’a préféré à Prabowo Subianto, un ex-militaire soutenu par les islamo-conservateurs qui représentent la montée en puissance des islamistes. Celui-ci, conteste et accuse le pouvoir en place de “fraude organisée”. Une chose est sûre, le scrutin a été marqué par une initiative surprenante de la part des fonctionnaires.

De nombreux préposés à l’organisation et au déroulement du vote, se sont déguisés pour lutter contre l’abstention. Ils ont sorti des costumes, tous plus étonnants les uns que les autres.

Plus de 190 millions d’Indonésiens étaient en effet appelés aux urnes, et notamment des  jeunes, pour qui c’était la première fois.

Les parents, les mères accompagnées de leurs enfants, ont pu déposer leurs bulletins en face de Dracula. Le tout, dans un bureau de vote qui ressemblait plus à la petite boutique des horreurs. A côté de Dracula, on pouvait croiser des momies, des squelettes et autres personnages assez morbides, mais dans une ambiance joyeuse. Le décor du bureau de Lebak Bulus, dans le sud de Jakarta, avec des cercueils en carton et chiffons tachés de sang pendant au plafond, valait le détour.

Vous pouviez aussi croiser Spider-man, Batman et autres héros Avengers dans un autre bureau de vote, qui lui aussi s’adressait essentiellement aux plus jeunes électeurs.

Plus classique et plus local, les autorités de l’île de Sumatra ont fait appel à trois éléphants de l’île. Ils sont profité de l’occasion pour attirer les électeurs et sensibiliser le public au danger qui pèse sur eux, car ils sont menacés d’extinction. Les éléphants ont transporté les urnes à Trumon, dans la province d’Aceh. Ils ont bien sûr été le centre de toutes les attentions.

Il y a même un photomaton qui permet aux électeurs, de garder une preuve qu’ils ont bien rempli leur devoir civique. Des restaurants et boutiques proposent de la nourriture et des boissons gratuites à ceux qui peuvent montrer leur doigt taché d’une encre indélébile pour éviter la fraude.

Crédit photo : nick agus