Pièces jaunes : Bernadette Chirac cède sa place à Brigitte Macron

bernadette_chirac_reference

Bernadette Chirac a œuvré à la tête de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France durant 25 ans. Elle vient de se retirer. Sa dernière décision a été de désigner celle qui va la remplacer. Elle a proposé l’épouse d’Emmanuel Macron. Celle-ci va donc prendre les rênes de cette institution, qui gère notamment les opérations Pièces jaunes.

Pour l’ancienne première dame, il est devenu temps de passer la main. Elle a déclaré à l’occasion, “le temps est venu de transmettre le flambeau à des esprits neufs, à de nouvelles énergies et volontés pour insuffler, tant au sein du conseil d’administration que de l’équipe dirigeante, une dynamique renouvelée et doter la fondation d’une nouvelle stratégie qui l’engagera sur les décennies à venir”.

Une institution depuis trente ans au service des malades

Pas facile de reprendre le flambeau, car Madame Chirac avec le temps, avait largement personnifié l’image de cette institution. Celle-ci, a été créée en 1989 par les professeurs Claude Griscelli et Jean Choussat. La fondation s’est donné pour but de venir en aide aux plus fragilisés par la maladie ou la perte d’autonomie. Elle s’occupe aussi d’adolescents en souffrance et aux familles des malades et de leurs proches. Les très médiatiques “opérations Pièces jaunes” ont connu un large succès qui a permis à la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France de prendre en charge et d’améliorer des conditions de vie et de soins de nombreux enfants hospitalisés.

Une lourde succession à assumer pour la nouvelle première dame

Cependant, pas facile de trouver une personne pour succéder à Bernadette Chirac, qui s’est complètement investie dans ce rôle. Il fallait donc une personnalité forte et ayant une position solide. La solution la plus évidente fut adoptée, qui peut mieux prendre la suite d’une première dame de France qu’une autre première dame de France. C’est pour cela, que la fonction de présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France a été proposée à Brigitte Macron, qui l’a acceptée. Elle s’est évidemment dite très honorée et a aussitôt accepté, non sans avoir “salué avec admiration le travail” accompli par l’épouse de Jacques Chirac.

Crédit photo : bernadette_chirac_reference