2020 : le retour de la vignette…pour les poids lourds

Nous pourrions assister au retour de la vignette en 2020. Pour l’instant, les automobilistes classiques peuvent se rassurer, ce retour ne va concerner que les poids lourds. En effet, le gouvernement semble décider à taxer les camions en transit en France, par l’intermédiaire d’une taxe remboursable.

Dès que l’on prononce le mot “vignette” dans le domaine du transport, tout le monde retient son souffle. On sait, que des mouvements arborant de jolis gilets, ont débuté pour moins que cela. C’est une nouvelle fois, pour lutter contre le réchauffement climatique et les émissions de gaz à effet de serre. Dans les cartons depuis plus d’un an, cette vignette pourrait être inscrite dans le projet de loi de finances, pour 2020. Cette annonce émane directement du ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy.

On imagine, que les transporteurs routiers sont déjà sur le qui-vive, pour éventuellement faire subir à cette taxe le même sort qu’au fameux système des “portiques à écotaxe”. Ils ont dû être démontés et avant d’être abandonné face à une vague de protestations venue notamment de Bretagne.

Cette fois, plus question de portique, c’est plus simple et plus classique, “à l’ancienne” une bonne vieille vignette. François de Rugy, sur la chaîne de télévision BFMTV, a expliqué “nous avons envisagé et travaillé sur un autre mode qu’on appelle la vignette, c’est-à-dire ce ne sont plus des portiques, c’est une vignette que vous payez et que les poids lourds français pourraient se faire rembourser sur la base des taxes qu’ils payent déjà sur les carburants”.

Pas fou le ministre, d’un côté il ne veut pas énerver les transporteurs qui se sont un peu calmés. Pour cela, il précise dans la foulée que l’éventuel remboursement de la taxe, aurait pour objectif “de ne pas pénaliser les transporteurs routiers français qui payent déjà des taxes sur les carburants“.

Cependant, vu la percée des écologistes aux dernières élections, il maintient, “sur cette question du transport par camion, c’est évident qu’on ne peut pas rester dans la situation actuelle. Je souhaite que cette question de la contribution du secteur du transport par camion à la lutte contre l’effet de serre d’une part et au financement des infrastructures de transport d’autre part, nous avancions“.

Un beau numéro d’équilibriste…

Crédit photo : jametlene