Volkswagen : la voiture du peuple et non le contraire

volkswagen

Aux grands maux, les grands remèdes, se dit-on du côté du constructeur Allemand Volkswagen. La marque automobile allemande met en pratique un plan baptisé “transform”. Celui-ci, doit lui permettre de redorer son blason après la terrible affaire du Dieselgate. L’opération a commencé lors du Mondial de Francfort.

Deux axes sont visés, tout d’abord apparaître bien plus préoccupé par les enjeux environnementaux et surtout moins hautain et plus proche des gens.

Pour répondre à la première préoccupation, à savoir le souci environnemental, Volkswagen a donc décidé de s’engager massivement dans l’électrification. Le groupe n’a pas vraiment le choix, s’il veut éviter des amendes record. En effet, il va être vite rattrapé par les nouvelles réglementations.

C’est une toute nouvelle gamme de 20 modèles électriques, qui devrait voir le jour d’ici 2025, soit un million de voitures par an. Un investissement important de près de 35 milliards d’euros va y être consacré. Le plan Transform, va même plus loin et Volkswagen s’est engagé à cesser les moteurs à combustion en 2040, et établir un bilan zéro carbone à horizon 2030. Le départ passe par la présentation de l’ID3. Une voiture 100 % électrique, mais qui se revendique également être la pionnière de la voiture zéro carbone.

Sur le plan marketing et pour l’image, si on doit faire des changements, autant l’assumer et en faire une action positive. Le groupe, a donc décidé d’évoluer dans son approche de la clientèle. Le plan appelé “New Volkswagen”, passe notamment par un logo qui a été revisité. Il s’agit de retrouver plus de simplicité pour un meilleur et plus facile contact avec les gens.

Le projet est ambitieux, car jusqu’ici, la marque voulait plutôt donner une image de force, de puissance et de domination rassurante. Le symbole de tout cela étant le fameux “Das Auto” (l’Auto). On se rappelle aussi de nombreuses publicités très 2 ou 3e degré, montrant que l’on ne s’adresse pas à n’importe qui. Le groupe veut rompre avec cette image parfois perçue, comme arrogante et qui peut tout se permettre…y compris honteusement truquer des rapports de pollution.

Pierre Boutin, patron de la marque Volkswagen en France explique, “nous nous sommes remis en question, et notre projet est de sortir d’une logique historiquement tournée autour de la voiture, et de remettre l’individu au centre de nos préoccupations”.

Crédit photo : volkswagen