Rapport OCDE sur l’éducation, les “experts” de l’information et les “dexters” du journalisme

A première vue, cela ne semble pas être une analyse très complexe à faire. L’OCDE, vient de publier son édition 2019 de son rapport intitulé “Regard sur l’éducation”. Elle y compare les conditions salariales des enseignants. Une suite de chiffres, qui doivent permettre de dire si les enseignants de tel ou tel pays sont plus ou moins bien payés. Simple apparemment, sauf si on part avec des a priori, qui nous font oublier les bases pour établir une vraie comparaison.  

L’OCDE, est une organisation économique internationale d’études économiques de 36 membres. Les pays membres, ont en commun un système de gouvernement démocratique et une économie de marché. Sa publication, a fait grand bruit, car pour certains elle indique que la moyenne des salaires des enseignants serait plus élevée en France qu’ailleurs, et pour d’autres le contraire. Cela s’appelle, “voir midi à sa porte” et si cela convient parfaitement à une discussion de comptoir, elle n’est pas de mise pour une réflexion “d’experts”, qui passe à la télé.

En effet, visiblement content de prendre les profs à rebrousse-poil, l’expert de LCI explique, que les enseignants français sont bien payés par rapport à leurs collègues de l’OCDE. Il n’y a donc pas d’urgence pour une revalorisation de salaire. La réaction est immédiate et de nombreuses personnes sous la forme de certains commentaires, statistiques ou fiches de paie, font état de salaires bien moindres.

Il faut alors se rappeler, que l’on peut faire dire à des chiffres bien des choses. La moyenne de salaire annoncée sur LCI constitue une simple division par 12 de la moyenne annuelle. Joyeuse technique approximative, qui dénote au mieux une paresse intellectuelle. On comprend facilement, qu’il faut le relier à un pouvoir d’achat, en établissant une comparaison entre les pays, qui intègrent le niveau des prix. De plus, il s’agit du salaire brut, et non pas du  salaire net. C’est pour cela, que LCI a publié, sans que quelqu’un réagisse dans la rédaction, des chiffres, qui ont fait bondir certains téléspectateurs et notament des enseignants, qui ne reconnaissait pas leur fiches de payes.

Les comparaisons entre les pays, doivent prendre des paramètres encore plus complexes et des situations nationales, bien différentes en matière de système éducatif.

Il aurait tout aussi été pertinent, de comparer a l’aide de ce rapport  le salaire effectif moyen des enseignants et les revenus moyens d’autres salariés français, présentant un niveau de formation similaire. Les enseignants, sont à formation comparable, moins bien payés en France toujours selon le rapport de l’OCDE. Autre aspect entre 2000 et 2018, le salaire des enseignants qualifiés a augmenté dans la moitié des pays de l’OCDE, mais pas en France où les salaires ont diminué de 6 %.

On peut multiplier les exemples. Cependant, libre à chacun de juger si les professeurs en France sont trop ou pas assez payés, s’ils sont “des privilégiés”, comme on dit maintenant. Cependant, ceci reste une opinion et le travail d’un journaliste est d’abord de nous donner des éléments.

Il est donc temps de balayer tous ces soi-disant “experts” et faire juste place à de simples et vrais journalistes. De notre côté, admettons qu’un rapport ne peut pas se limiter à un “tweet” ou 2 minutes d’antenne. Un minimum de recherche et de lecture s’impose, si on veut en savoir réellement un peu plus. L’information, comme la culture demande un peu d’effort.

Crédit photo : smilzo