Non classé

Une première étude positive sur les maisons de naissance testées en France

bebe

Depuis 2015, 8 maisons de naissance ont été ouvertes en France. Il s’agit de lieux où les mamans peuvent accoucher sans hospitalisation. Le temps des constats commence et une étude vient de déclarer “un niveau de sécurité satisfaisant”. Du côté des autorités gouvernementales, on reste plus réservé.

L’idée de base, est de donner une possibilité rassurante et une assistance à des mères qui ne veulent pas donner naissance dans un lieu complètement médicalisé, et jugé pas vraiment chaleureux malgré tous les efforts entrepris. La démarche, se veut aussi en prise directe, l’accouchement s’effectue en présence d’une sage-femme.

L’étude, menée par un groupe d’experts indépendants, constate à la fois “le respect de la physiologie”, mais surtout “peu des complications maternelles, voire très peu fréquentes”. Au bout du compte, il n’y a qu’une très faible fréquence d’interventions au cours du travail.

Cette étude est évidemment une bonne nouvelle, pour les partisans des maisons de naissance qui actuellement, sont au nombre de 8 en France. Ces structures sont actuellement ouvertes à titre expérimental depuis novembre 2015 pour une durée de cinq ans. Elles font bien sûr l’objet d’un suivi très serré, pour être sûr qu’elles peuvent être “une vraie diversité dans l’offre de soins et la prise en charge” des accouchements.

Cependant, il semblerait que les pouvoirs publics traînent un peu les pieds pour analyser le sujet, afin de le pérenniser. C’est pour cela, qu’un groupe de travail a anticipé les choses en analysant le cas de 649 femmes prises en charge. De fait, le groupe de recherche, six spécialistes en santé publique, de l’Inserm et du CNRS notamment, se sont donc “emparés du sujet” et présentent leurs conclusions. Ce groupe de travail peut faire valoir que parmi les futures mamans, 99 % d’entre elles “respectaient les critères d’éligibilité”. De plus, chez les enfants ayant subi des complications dont un décès, aucun dossier “ne présentait de facteur de risque spécifique” qui aurait justifié un transfert vers la maternité avant la naissance. Il convient maintenant de pousser un peu plus les analyses, pour une meilleure harmonisation des prises en charge et une sécurité maximum.

Cette possibilité est actuellement présente dans 8 maisons de naissance en France. Elles sont situées à Paris, Castres (Tarn), Grenoble, Bourgoin-Jallieu (Isère), Sélestat (Bas-Rhin), Nancy (Meurthe-et-Moselle), en Guadeloupe et à La Réunion. D’autres pays, s’engagent dans la même voie et aujourd’hui les Etats-Unis disposent de plus de 150 lieux de ce type. Il s’en est créé 169 au Royaume-Uni, une centaine en Allemagne ou encore 25 en Suisse, par exemple.

Crédit photo : bebe

 

 

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction