Non classé

Classement des livres vendus en 2019 : des femmes et les prix littéraires

C’est l’institut GFK pour le compte de Livres Hebdo, qui vient de publier le classement annuel des ventes de livres, tous formats confondus et par catégorie. En tête de gondole des meilleures ventes de livres, on retrouve Astérix, et Guillaume Musso. Parmi le top 10 des meilleures ventes de 2019, on retrouve aussi les noms d’auteurs des grands prix d’automne. Globalement, tous formats confondus, ce top 50 consacre la BD et les poches.

Pas vraiment de suspense pour la première place de la production littéraire de 2019. Avec 1,573 millions d’albums écoulés, le volume 38 d’AstérixLa fille de Vercingétorix domine l’ensemble. Ce fut déjà le cas avec le précédent album, Astérix et la Transitalique. Il fut vendu à 1,59 millions d’exemplaires en 2017. Cependant, on peut noter que seuls 7 ouvrages parviennent à dépasser la barre symbolique des 300 000 exemplaires. C’est moins que les 12 de 2017 et les 10 de 2018.

La nouvelle consécration de Guillaume Musso

Derrière la BD, on retrouve Guillaume Musso qui a réussi la performance de placer 2 de ses livres à la 2e et 3e place des ventes. Tout d’abord, avec l’édition poche de La jeune fille et la nuit, vendu à 565 237 exemplaires. Ensuite, c’est son grand format de l’année, La vie secrète des écrivains et ses 391 000 copies vendues. Inutile de dire, que le romancier confirme donc en 2019 son titre d’écrivain le plus populaire de France.

Bien que plus polémique, Michel Houellebecq et son Sérotonine reste visiblement attirant. Il occupe la 4e position des ventes, il est vrai, que son septième roman a reçu un accueil critique plutôt positif.

Ensuite, on retrouve tout simplement le prix Goncourt, à savoir, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois avec 367 652 exemplaires. D’ailleurs, les prix littéraires font leur place dans ce classement des ventes, puisque La panthère des neiges de Sylvain Tesson, prix Renaudot se retrouve 7e avec 351 892 exemplaires. Ce bon classement des prix littéraires, est une bonne nouvelle après des années plus noires du côté des ventes.

Une forte présence féminine

Les femmes ne s’en laissent pas compter, car Valérie Perrin avec Changer l’eau des fleurs en livre de poche, grimpe à 363 233 exemplaires et se classe 6e. Laetitia Colombani, avec son best-seller La tresse, dont la version poche est 8e, il s’est écoulé à 293 423 exemplaires. De son côté, Raphaëlle Giordano Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, Pocket 2017, arrive 10e. A noter, que cela fait sa troisième année consécutive de présence dans le top 10.

Les femmes dominent aussi la littérature pour les jeunes, avec Christelle Dabos et son volume 4 Le passe miroir, en jeunesse fiction. On oublie J.K. Rowling et l’indispensable Harry Potter, vol. 1 en poche jeunesse. Enfin c’est Anna Llenas, La couleur des émotions, qui s’impose dans la catégorie jeunesse livres illustrés. Pour terminer ce tour d’horizon des catégories, Séverine Augé avec La bible officielle du Cookeo et Peter Wohlleben, La vie secrète des arbres, arrivent en tête dans les catégories respectives, pratique et beaux-livres.

Plus largement, on assiste en 2019, dans le sillage d’Astérix, une forte augmentation des ventes de BD. Cette augmentation est largement due aussi aux mangas. Par contre, les romans ont été moins prisés que les années précédentes au profit de la non-fiction. La crise et la morosité ambiante ne favorisent pas l’achat de beaux livres, qui chute de -33,94 % en volume.

Crédit photo : Yann Gar

 

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction