Les buzz !

Plantes vertes d’intérieur, une “bulbe spéculative” au niveau mondial

Être confiné, cela veut dire rester à la maison. Du coup, on fait plus attention à son intérieur. Rapidement, il devient insupportable, et une furieuse envie de l’embellir vous prend. Dans ce contexte très particulier, les plantes vertes d’intérieur font valoir toutes leurs utilités. Un peu de verdure ne fait parfois pas de mal pour égayer son logement. Evidemment, plus de demandes, cela veut dire automatiquement des prix revus à la hausse. Le confinement, a fait flamber les prix.

On se doute bien, que les abonnements TV ou les jeux de sociétés, ont profité du confinement. D’autres domaines sont plus étonnants. On pourrait évoquer les équipements de sport à domicile. Aux États-Unis, les prix des haltères sont multipliés par six sur les sites de revente.

Une tendance mondiale

Cependant, on est loin de soupçonner que la spéculation, et même la contrebande, touchent aussi le secteur des plantes d’intérieur. Il ne s’agit pas de plantes ayant de pseudo vertus thérapeutiques miracle contre le Covid. Non, on parle juste des plantes communes qui ont le pouvoir plus modeste, mais tout aussi important de rendre la vie moins terne.

Attention, nous ne parlons pas de quelques pays, il s’agit d’un phénomène et d’une tendance mondiale. Par exemple, aux Philippines, des plantes classiques telles que les caladiums, les hévéas et les fougères, se vendent dans les pépinières 35 % à 40 % plus cher qu’avant l’épidémie de Covid-19. Aux Etats-Unis, les fleuristes et autres pépiniéristes se frottent les mains. Le boom touche même les plantes tropicales rares. Un professionnel explique, qu’un Monstera Adansonii s’est vendu 3 000 euros.

Un mouvement entretenu par les réseaux sociaux

Du coup, de nombreuses personnes se sont lancés dans la culture de ces plantes, et le marché a “fleuri” avec des offres de plus en plus exorbitantes. Evidemment, les réseaux sociaux ne sont pas étrangers à cette flambée rapide. De plus, de nombreuses publications Instagram, ont permis de montrer toute l’étendue du secteur, de ses possibilités. Les blogs de spécialistes et d’amateurs montrant avec fierté leurs intérieurs garnis de plantes, ont fait des envieux. En conséquence, les producteurs, les pépinières et les magasins de plantes, s’efforcent de suivre le rythme. La flore la plus convoitée rapporte désormais des milliers de dollars.

Crédit photo : jarrod reed

 

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction