Non classé

Aude : une pollution peut en cacher une autre dans la Vallée de l’Orbiel

Les catastrophes naturelles, ont immédiatement des conséquences terribles. Cependant, elles peuvent aussi avoir des répercussions à plus long terme. C’est ce qui se passe dans la Vallée de l’Orbiel. Après avoir subi de fortes pluies en 2018, les habitants du secteur, ont été exposés à de l’arsenic en grande quantité. Des mois plus tard, ces mêmes habitants découvrent leur exposition à d’autres produits toxiques.

Pour bien comprendre l’histoire, il faut remonter dans l’Aude, il y a 2 ans. Le 15 octobre 2018, de très gros orages entraînent de terribles inondations. De nombreux cours d’eau débordent, et parmi eux le ruisseau du Grézillou. Celui-ci, a la particularité de traverser la commune de Lastours, et surtout, il descend directement des anciennes zones minières de la Montagne Noire. C’est là que se trouve un stock de plusieurs dizaines de milliers de tonnes d’arsenic pur. Ce stock, a été abandonné en plein air par les anciens gestionnaires de la mine. Ces substances toxiques des anciennes mines de la Montagne Noire, vont avoir des conséquences directes sur la santé des habitants, et notamment des enfants. Il est vrai, que le ruisseau va directement inonder la cour de l’école de Lastours.

Polémique autour de l’impact de l’arsenic

Il s’ensuit une polémique dans laquelle chacun joue sa partition. En 2019, un décompte de l’agence régionale de Santé Occitanie établie que 58 enfants de la vallée de l’Orbiel, présentent des taux d’arsenic supérieurs à la moyenne, sur les 191 testés. De son côté, l’agence régionale de santé (ARS ) minimise les conséquences et fait valoir des chiffres plus élevés que la moyenne, mais sans réel risque pour la santé.

Crédit photo : matthew t rader

 

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction