What else ?

Chine : le premier recensement après la fin de la politique de l’enfant unique

En matière de projection sur le futur, la surpopulation figure parmi les grandes préoccupations. De nombreuses solutions plus ou moins radicales, sont envisagées pour la contrôler, voire la limiter. Celles qui apparaissent les plus efficaces en théorie, sont assez terribles dans la pratique. Or, en ce qui concerne les mesures strictes, on peut faire confiance à la Chine. Il faut se rappeler, que pour limiter sa population, elle a déjà eu recours à la mise en place d’une politique de l’enfant unique depuis 1979. Cette loi s’est assouplie depuis, et la chine va faire le point avec un grand recensement.

Un recensement en Chine cela sous-entend sept millions d’agents recenseurs, qui vont sillonner les campagnes chinoises pour 2 mois de porte-à-porte. Il faut rappeler, que la Chine est le pays le plus peuplé du monde. Ce type de recensement s’effectue tous les 10 ans. Cette fois, le but est de savoir si les naissances reprennent après l’abandon de la politique de l’enfant unique.

Faire un état des lieux précis

Pour la première fois, les Chinois pourront transmettre leurs informations via une application mobile afin de simplifier le traitement des données. En 2010, la population était de 1.339.724.852 personnes. Cela a constitué une augmentation depuis l’an 2000 de +5,83 %. Au-delà de savoir si les naissances sont en augmentation, un recensement permet aussi de mieux aborder les variations pour une meilleure répartition des ressources dans de nombreux domaines comme, l’emploi, la santé, l’éducation, et les transports. Cependant, l’analyse des résultats devrait prendre deux ans.

Les conséquences d’une décision trop extrême

Historiquement, rappelons que la limitation des naissances a été lancée en 1979 par Deng Xiaoping dans un contexte de forte croissance démographique qu’il fallait endiguer. On peut dire, que les résultats ont dépassé les espérances. Cependant, cette limitation n’a pas eu que des conséquences heureuses. Depuis, les choses ont bien évolué. Le retour de manivelle, a fait apparaître un sévère vieillissement de la population et un manque croissant de main-d’œuvre. La Chine a décidé en 2015 d’autoriser tous les couples à avoir deux enfants. En 2016, il y a eu environ 14,6 millions de bébés nés en Chine, le plus petit nombre officiel de naissances depuis la grande famine de 1961. Même si les conditions de vie se sont pourtant améliorées, l’augmentation de son coût, a fait largement hésiter les couples à faire des enfants.

Selon des estimations du gouvernement, le nombre de personnes âgées de 60 ans ou davantage, devrait atteindre 487 millions en 2050, soit 35 % de la population contre 241 millions (17,3 % de la population) fin 2017. Il semblerait que la Chine va devenir vieille, avant d’être riche.

Crédit photo : matthieu collin

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction