What else ?

De plus en plus de français vivent à l’étranger

De plus en plus de nos concitoyens décident de voir ailleurs, si l’herbe ne serait pas plus verte. En effet, la Direction générale du trésor note une hausse de l’émigration en direction des pays étrangers. Elle vient de publier une étude sur les mouvements migratoires de la population française qui confirme cette tendance à la hausse sur les 15 dernières années. Cependant, il ne s’agit pas vraiment d’un exode, car le taux d’émigration des Français reste bien en dessous des autres pays de l’OCDE.

Un chiffre en augmentation

2,5 millions de Français vivent à l’étranger, c’est une évaluation raisonnable e la communauté française à l’étranger. Officiellement, près de 1,8 million sont inscrits au registre des Français établis hors de France. Ce sont les données brutes fournies par le ministère des Affaires étrangères. Ce nombre constitue une augmentation de 52 % en 20 ans.

Le portrait-robot d’un expatrié français fait apparaître des personnes majoritairement entre 25 et 64 ans qui travaille ou au moins sont sur le marché du travail. Le niveau d’étude est généralement élevé, car 58 % sont titulaires d’un diplôme supérieur. Pour les 2/3, il s’agit de séjours longs (plus de 10 ans). Les motivations de départ sont essentiellement professionnelles. Cela démonte un peu le cliché trop facile du pré-retraite baba cool en camping-car qui existe, mais ne constitue pas la majorité.

La langue et l’attractivité économique comme facteur de choix

D’ailleurs la destination première des expats n’est pas le Maroc ou la Thaïlande, car les facteurs du choix du pays de résidence sont d’abord la proximité et met en évidence les pays frontaliers et les liens historiques avec la France. A cela on peut bien sur rajouter l’attractivité de la puissance économique. Résultat, les Français vivant hors de France s’installent principalement en Europe et en Amérique du Nord. Ensuite, on retrouve le Maroc, Algérie, et le Canada. D’ailleurs, hors d’Europe, ce sont les États-Unis et le Canada qui accueillent la plus grande communauté d’expatriés. Néanmoins, il ne faut plus sous-estimer l’attraction que représente de plus en plus la Chine. Globalement, les principaux pays d’accueil continuent d’être (par ordre de préférence) la Suisse, les États-Unis, le Royaume-Uni, la Belgique, l’Allemagne et le Canada. 

De plus en plus d’étudiants français à l’étranger

Parmi ces expats, on dénote une nette progression d’étudiants français à l’étrange. Ils passent de 75 000 en 2013 a 90 000 en 2017. Le plus souvent, les choix des pays des étudiants français en mobilité internationale sont motivés par la proximité géographique ou linguistique du pays d’accueil.

A noter que ces hausses reflètent une tendance mondiale. De fait, le taux d’émigration en France reste toujours très en retrait par rapport à la moyenne des pays de l’OCDE.

Crédit photo : Jakob Braun

 

 

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction