What else ?

Quand le chant des cigales américaines n’est pas très rock and roll

Pour nous Français, parler des cigales, c’est évoquer de belles images agréables. On associe leurs chants au soleil, aux vacances, le pastis, les plus anciens évoqueront même Pagnol. Mais les cigales ne sont pas toujours aussi le bienvenu suivant les pays. Les Etats-Unis, aussi évoquent les cigales, mais c’est bien moins sympathique. Cela prend la forme d’un phénomène qui se renouvelle tous les 17 ans. Heureusement, car à la manière d’un mauvais film d’horreur de série ,des milliards de cigales vont bientôt envahir une partie des Etats-Unis.

Un phénomène rare et un cycle de 17 ans

Dans environs un mois, de Washington à l’est de l’Etat de l’Illinois, en passant par la Géorgie les cigales vont apparaître. Attention, on parle ici de milliards d’insectes qui vont déferler pour s’accoupler, pondre, et rapidement mourir. Cependant, il ne faut pas se méprendre, cette apparition à l’extérieur ne représente qu’une infime partie de leur vie. En effet, dans un premier temps, les nymphes passent 17 années dans le sol. Elles se nourrissent essentiellement de sève prélevée sur des racines.

Une éclosion et quelques jours pour s’accoupler

Et puis un jour, les conditions sont réunis pour que les nymphes commencent à sortir de terre puis muer. Un sol aux environs de 17 degrés Celsius,  bien humide, mais sans plus et c’est partis. Durant une semaine, elles se gavent avant de s’accoupler. D’ailleurs c‘est à ce moment là que l’on peut entendre le chant des cigales. John Cooley, qui enseigne au département d’écologie et biologie évolutionnaire à l’université du Connecticut à Hartford explique “Le bruit que vous allez entendre, c’est le mâle qui appelle pour attirer une réponse de la femelle. Une fois que mâle et femelle sont réunis, ils s’accouplent, la femelle pond” et peu après, “ils meurent”.

Les nouvelles nymphes retournent dans la terre pour un nouveau cycle

Ensuite, de manière très classique, les œufs vont éclore six à huit semaines plus tard et les nymphes vont s’enterrer pour 17 ans et perpétuer le cycle. Le nombre impressionnant va permettre à de nombreux animaux comme les oiseaux, ratons laveurs et les chiens de se gaver sans remettre en cause la survie de l’espèce.

Par contre, la véritable invasion n’est pas sans conséquence sur la vie des habitants. Évidemment, l’arrivée des “cicadas” est annonciateurs des beaux jours, mais il faut bien avouer que certains aspects de la vie quotidienne sont largement impactés. Fini les longues ballades, les repas et autres activités à l’extérieur, bonjour les cigales dans les cheveux, sur le pare-brise de la voiture et tout cela sur un un bruit de fond incessant. Cette véritable invasion n’a donc plus rien avoir avec la douce mélopée du chant de nos contrés, on est plus près de la plaie invoqué dans la bible. Heureusement, les conséquences ne dépassent pas le seuil de très inconfortables désagréments.

Crédit photo : laura gilchrist

 

 

A propos de l'auteur

La Rédaction