Poli-tic What else ?

Election en Bulgarie : la victoire en chantant pour Slavi Trifonov

Il y a comme un air de déjà-vu au cours des dernières élections législatives bulgares. Il est question d’usure des partis classiques, de baisses de participations, d’abstentions record et de désaffection globale pour l’engagement politique. Les mêmes choses, provoquant les mêmes choses, on voit apparaitre des candidats  antisystèmes et des partis aux accents populistes. A ce jeu, et pour continuer avec des similitudes, c’est un chanteur et ex-animateur de télévision qui tire son épingle du jeu. Le chanteur Slavi Trifonov et son parti ont réalisé une percée, gagnant 6 points par rapport aux élections d’avril au détriment du GERB de Boïko Borissov.

Un pays pauvre gangrené par la corruption

C’est donc un scénario maintes fois éprouvés dans d’autres pays qui se met en place en Bulgarie. Aucun partis ne ressort assez puissant de ces élections pour gouverner seul. On assiste a l’occasion a l’érosion de la puissance de Boïko Borissov et de son parti le Gerb. Il faut dire que cet ex-garde du corps, est présent sur le devant de la politique bulgare depuis 2009. Il paye cash le flot de révélations du gouvernement intérimaire sur la corruption qui gangrène la Bulgarie, le pays le plus pauvre de l’Union européenne.

Une enfance bien comme il faut

Le nouveau héros bulgare s’appelle Stanislav Todorov Trifonov. Il est née en 1966 à Pleven. Il passe une enfance studieuse, dans une famille stricte sous la houlette d’une mère très présente. Finalement, il obtient son diplôme de la SMU Panayot Pipkov à Pleven, puis de l’Académie nationale de musique de Sofia. En parallèle, Trifonov aime a raconter qu’il s’est, un jour, inscrit à une soirée des talents pour  interpréter quelques blagues du comédien Dimitar Shkumbata. Le succès de cette expérience vont le destiner vers le monde du spectacle.

Stanislav Todorov Trifonov, chanteur, présentateur

Sa première apparition a eu lieu dans l’émission télévisée KUKU dans une parodie de sketch d’un groupe de heavy metal. En 1998, il devient producteur et animateur. A l’époque, la politique était surtout matière à des satires.

En parallèle, il mène sa passion de la musique et en tant que chanteur. Il a sorti vingt-deux albums avec des groupes différents. En 2005, Trifonov a participé à la finale nationale bulgare du duo Eurovision avec Sofia Marinova. Au moment d’interpréter sa chanson, Trifonov a annoncé qu’ils se retiraient du concours, car le vote avait été manipulé à l’aide de cartes SIM.

et producteur de télévision

Tout ceci contribue largement à sa notoriété, mais c’est aussi un homme de production. Il est actuellement directeur de la société de production Seven-eight AD. La société produit principalement des programmes tels que 5 Stars et des émissions de téléréalité sous licence, notamment Survivor BG Music Idol 1 et Dancing Stars 2.

Depuis Novembre 2019, Slavi a sa propre télévision. Trifonov produit désormais 6 nouvelles émissions sur 7/8 TV. Il est l’animateur de la nouvelle émission intitulée Late Night Show.

Trump, Berlusconi….Trifonov

Nous assistons donc a l’arrivée une nouvelle fois d’un chanteur, producteur et présentateur télévision aux portes du pouvoir. Cela n’est pas nouveau dans le paysage politique mondial actuel. En attendant, le chanteur reconverti en politique refuse de partager son succès politique. Il a refusé de s’associer aux autres forces protestataires. Ceci dit, même en s’alliant, les trois partis dits protestataires n’atteignent pas la majorité.

En fait, M. Trifonov, qui souffre de problèmes de santé, a précisé ne pas vouloir devenir Premier ministre. Il envisage plutôt de déléguer la fonction à un ancien ministre, Nikolay Vasilev. Celui-ci serait épaulé par une équipe d'”experts”. Une vision jugée assez vague par de nombreux sceptiques, qui imagine alors Trifonov en père spirituel de la nation, bien au-dessus des contraintes bassement électorales.

Dans tous les cas, si les résultats définitifs confirment la légère avance de M. Trifonov, il reviendra au président Roumen Radev, proche des socialistes, de lui confier la tâche de former un gouvernement pour succéder à l’actuelle équipe intérimaire.

Crédit photo : Mikhail Luxkstn

 

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

La Rédaction