Nerd

La Navy a crée une machine qui empêche de la ramener trop longtemps

Tout le monde prône officiellement le dialogue, l’échange et le partage d’idée. Il reste que bien souvent, on aimerait bien clouer le bec de celui qui conteste ou mégote votre plan si bien conçu. Au mieux, secrètement on aimerait qu’il se discrédite lui-même à la vue de tous le monde. C’est certainement ce type de réflexion qui a amené l’US Navy a créé un engin, pour déstabiliser même les meilleurs orateurs. Il s’agit d’un micro, qui vous renvoi votre propre parole.

Un micro, qui vous renvoi votre voix 

Tout ceci est très sérieux et cette invention a fait l’objet d’un brevet déposé en 2019. Son nom officiel, c’est le “handheld acoustic hailing and disruption” , AHAD pour les intime. En fait, cela se présente sous la forme d’un micro. Comme les autres micros, tout d’abord, il capture le son de la voix. Mais ensuite, il la renvoie à l’identique et à haut volume, et presque en même temps qu’elle se déroule en réalité. La différence est de l’ordre de quelques millisecondes plus tard. Les concepteurs de l’AHAD expliquent que dans un discours normal, un orateur entend sa voix avec un léger décalage, auquel le corps est habitué. En ajoutant un second feed-back doté d’un délai suffisamment long, sa concentration est coupée et il devient difficile de continuer à parler.

Une précision diabolique

A priori le résultat est assurée, sa propre perception d’elle-même est troublée, la cible ne comprend pas exactement ce qui lui arrive et s’arrête de parler car l’épreuve semble impossible a surmonter tant mentalement que physiquement. On comprend rapidement les différentes utilisations possibles. Rien de tel pour faire taire un agitateur, trop fort en gueule et en revendication sur un podium de manifestations par exemple. En effet, la machine est très précise. Muni de micros directionnels de précision, il est possible de ne viser qu’une personne dans une foule, tandis que les personnes qui l’entourent ne percevront pas ce qui se passe.

Une utilisation commerciale dans le futur

On peut imaginer que l’exploitation commerciale de ce produit va le faire décliner dans des versions plus domestiques. Je sens un petit sourire dans le coin de la tête de certains en imaginant les cibles potentielles. Un enfant un peu trop agité et braillard depuis de trop longues minutes, le beauf qui s’extasie depuis des heures devant sa nouvelle tonnelle du jardin. Mieux encore, mettre fin au récit interminable de votre collaborateur de travail, qui raconte le lundi matin ses exploits culinaires du week-end.

Certains peuvent y échapper

Cependant, l’article du Popular Mechanics présentant explique que le système ne fonctionne pas avec tout le monde. Il semblerait que les orateurs les plus confiants ou rompus à l’exercice de la harangue peuvent sans doute passer outre la gêne occasionnée. Ça risque donc de ne pas marcher pour votre une belle-mère qui n’arrête pas de donner des conseils pour bien s’occuper de son fils. Cependant, on attend une commercialisation civile avec impatience et les préconisations d’usages pour son utilisation.

Crédit photo : Possessed Photography

A propos de l'auteur

La Rédaction