Les buzz ! What else ?

Etats-Unis : des offres de lait de « non-vaccinés »

Tout fait ventre dit le dicton, et on le sait, pour gagner de l’argent, tout est bon à prendre pour de nombreuses personnes sans scrupules. Évidemment, les circonstances actuelles sont propices à tous les abus. Bizarrement, nous sommes hélas plus enclin à imaginer et à faire attention sur la possibilité d’un grand complot mondial, mais moins regardant sur la petite arnaque de tous les jours. Pourtant, celle-ci se glisse partout et touche tous les sujets. Par exemple, ils semblent même se glisser dans le discours sur le lait maternel.

La désinformation aime les sujets sensibles

Aux Etats-Unis, comme partout ailleurs la désinformation tourne à plein régime et n’épargne aucun domaine. Plus le sujet est sensible et plus c’est facile d’agiter les peurs et de faire réagir plutôt que réfléchir. À ce titre, nos enfants et leur bien-etre sont évidemment le sujet idéal. C’est pour cela que l’on retrouve sur Facebook et Twitter des publications tendancieuses. Certaines prétendent que les cas d’enfants morts-nés ont grimpé depuis que les femmes enceintes se font vacciner. Ces allégations comme tant d’autres n’ont pas de bases scientifiques solides. Elles font partie des nombreuses affirmations plus ou moins mensongères.

Alerte sur les femmes enceintes

Les autorités communiquent elles-aussi sur le sujet et aux États-Unis. Les centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), n’indiquent rien d’anormal sur les 1,2 million de naissances aux Etats-Unis. Les données n’ont pas suggéré « de preuves que le taux de mortalité a été plus élevées pendant la pandémie ». De plus, ils confirment que selon leurs travaux les risques pour une femme enceinte à contracter le Covid-19 sont plus élevés.

La défiance envers les professionnels de la santé, laisse aussi souvent sa place dans un 2e temps à des pratiques douteuses. En effet, l’allaitement a lui aussi été la cible de désinformation. Certaines publications affirment que des bébés avaient développé des éruptions cutanées. Pire encore, certains sont morts après avoir été nourris par une mère vaccinée. Du coup, on voit apparaître des offres pour du « lait non-vacciné », avec toutes les derives que l’on imaginent.

Du lait maternel de « non-vaccinés »

Rappelons au passage qu’au contraire, le lait de mères vaccinées avait certains avantages. En effet, des anticorps ont été détectés dans le lait maternel de femmes vaccinées allaitantes. Cela signifie que les nourrissons allaités pourraient avoir une certaine protection contre le Covid-19 si leur mère a reçu le vaccin.

Des alertes trop bien attentionnées

Si cet article a commencé par un dicton, faisons de même pour le terminer, on voit la paille dans l’œil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien. Méfions-nous de toutes ces personnes qui nous alertent sur les dangers qui nous entourent, même s’ils ont peut-être un peu raison sur le problème, cela ne veut pas dire que leur solution est forcément la bonne. Il ne faut pas oublier que de plus en plus de personnes vivent sur le dos de la désinformation, c’est aussi devenu un énorme business. De fait, il n’est pas sûr que leur intentons soient pures et sans arrières-pensée autres que notre bien-etre.

Crédit photo : Helena-Lopes-udof roEHnk

 

 

A propos de l'auteur

La Rédaction