Dans certains domaines, il réside dans un large flou sur la mise en place des sanctions concernant la Russie et son invasion de l’Ukraine. Par contre, au niveau du football, les choses sont beaucoup plus nettes. Pas question de voir évoluer les clubs russes dans le cadre de la Ligue des champions, la Ligue Europa et la Ligue Europa Conférence. C’est une sanction dure et lourde de conséquences.

Une fenêtre sur le monde qui se ferme

Bien sur ce n’est pas cela qui va véritablement changer les choses. Cependant, c’est un geste symbolique fort qui pourraient toucher très clairement la population russe et notamment les nombreux supporters. En effet, il faudra une nouvelle fois des trésors d’imaginations à la propagande russe pour expliquer pourquoi leurs clubs ne participent pas à une compétition aussi populaire. Encore une fois, même si l’occident n’est qu’un territoire décadent et hostile, il apporte de multiples aspects et avantages auquel le pays semble s’être bien volontiers rattaché.

Une mesure financièrement catastrophique

Cette mesure est aussi un coup dur pour de nombreux clubs, qui comme le Zénit Saint-Pétersbourg, mise gros financièrement sur cette participation. Le club ne disputera pas l’édition 2022-23 de la Ligue des champions. Il devra donc se passer de la manne financière qui s’y rattache. Il est évident qu’il devra se séparer de nombreux joueurs.

En Ligue des nations masculine, la Russie ne participera pas à la phase de poules qui débute en juin. en fait, elle finira automatiquement dernière de son groupe de Ligue B . Celui-ci est composé de l’Islande, Israël, et de l’Albanie. Cette dernière place est synonyme de rétrogradation en Ligue C.

Le football féminin lui-aussi touché

De plus, comme à l’heure actuelle, le football se décline aussi au féminin, la Russie va aussi être pénalisée, car son équipe féminine nationale ne pourra pas participer à l’Euro féminin cet été (6-31 juillet). Cela va faire la joie des joueuses portugaises qui vont être appelées a remplacé l’équipe russe.

Notons pour finir que, sa candidature à l’organisation de l’Euro 2028 ou 2032 a été jugée « irrecevable » par l’UEFA.

Tout ceci se rajoute, a une décision hivernale qui va dans le même sens de la FIFA. La Russie ne jouera pas les barrages de la Coupe du monde 2022.

Des recours difficiles

De son côté, la fédération russe a abandonné de nombreux recours contre les décisions de la FIFA. Par contre, elle a en revanche maintenu sa procédure contre l’UEFA, concernant la non-participation des clubs aux compétitions européennes de cette saison.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Les bénéficiaires directs de ces décisions dans la Ligue des champions, c’est le champion d’Écosse. Il va hériter de la place russe et sera directement qualifié pour la phase de groupes. Du coup par ricochet, Trabzonspor, le champion de Turquie, n’aura plus qu’un seul tour à passer pour rejoindre les poules. Les champions de Croatie et de Suisse seront directement qualifiés pour le deuxième tour des qualifications.

Concernant la Ligue Europa, c’est le futur vainqueur de la Coupe de Serbie qui passera du deuxième tour des qualifications pour la Ligue Europa Conférence au troisième de la Ligue Europa.

Credit photo : Emilio Garcia