L'Echo

Mariage a Las Vegas : tour de El-vis sur les sosies, Presley de payer

Dans la catégorie « Kitch« , un des sommets est bien le mariage ayant pour thème Elvis ou célébré par des sosies du chanteur. Pour la totale, bien sûr, il faut que cela se passe à Las Vegas. Tout cela peut prêter à sourire, mais l’activité est loin d’être anodine. Elvis Presley, fait partie des personnages majeurs des fameux mariages en 10 minutes de la ville américaine. Dans les meilleures années, on parle de revenus dépassant plusieurs milliards et faisant vivre plus de 10 000 personnes. Hélas, pour ces mariages, après le Covid-19, un 2e souci est venu se greffer, la société qui détient les droits d’images du « King » a envoyé des mises en demeure, menaçant de poursuites ceux qui ne cessent pas leurs activités.

Un mariage « Elvis « , c’est quoi ?

De quoi parle-t-on exactement ? C’est un mariage rondement mené, les cérémonies en chapelle durent toujours entre 12 et 15 minutes. Si on prend en compte le départ et le retour a l’hôtel, il faut compter 1 h 30. Au milieu de tout cela, le King ou son sosie fera son apparition. Il conduit la mariée jusqu’à l’autel au son de l’une de ses chansons favorites. À la fin de la cérémonie, il prendra évidemment la pose avec vous pour des photos, qui deviendront cultes et inoubliables. Concernant les tarifs, les formules les moins chères avec Elvis commencent officiellement autour de 200 dollars sur les sites des chapelles. Cependant, ça, c’est la théorie, car l’addition grimpe vite avec les ajouts. Cela comporte le photographe officiel, les services tels que pick-up en Cadillac à votre hôtel et bien d’autres. Cela va même jusqu’au nombre de chansons chantées par le sosie du King par exemple.

Une tradition vieille de plus de 30 ans

Tout ceci s’est mis en place progressivement à Las Vegas depuis les années 1970. Attention, les mariages célébrés, qui se trouve dans l’État du Nevada sont plus que folklorique. Ils ont une valeur légale et sont officiellement reconnus par les autorités américaines et françaises selon l’article 47 du code civil français.

Le groupe ABG entre en scène

Ce business, qui peut choquer nombre d’entre nous, prend depuis quelques années un coup dans l’aile. Tout d’abord, ce fut l’impact du Covid-19. Maintenant, il doit faire face à l’Authentic Brands Group (ABG). C’est lui qui a pris le contrôle des droits du patrimoine d’Elvis Presley en 2013. Ce groupe a envoyé le mois dernier des lettres de mise en demeure. Cette société, qui gère aussi les droits de Marilyn Monroe et de Mohamed-Ali, a sommé des chapelles ayant pour thème Elvis et son imagerie de cesser leurs activités ou de se mettre en conformité.

Communication et business

Bien sûr, une levée de boucliers de la part des sosies, des propriétaires de chapelles et du maire de Las Vegas en personne. « Elvis Presley a longtemps élu domicile à Las Vegas et son nom est devenu synonyme de mariage à Las Vegas », a déclaré à l’AFP Jason Whaley, président de la Chambre des mariages de la ville. Jason Whaley rappelle ce que représente cette industrie florissante. Du coup, ABG a présenté des excuses pour cette initiative, qui selon eux a été mal interprété. Le groupe réaffirme sa volonté de laisser travailler tout le monde. Ils mettent en avant des erreurs de communication récente avec un petit nombre de chapelles qui auraient créé de la confusion et de l’inquiétude.

Une histoire d’argent et c’est tout..

Cependant, nous sommes aux États-Unis et le business, c’est le business et en fait la société ABG a proposé aux chapelles concernées de poursuivre leurs activités dans le cadre de « partenariats » financiers. Il s’agit en fait de s’acquitter d’une franchise annuelle pour pouvoir utiliser l’image du King. Le montant de cette franchise se monte à 20 000 dollars par an

En fait, c’était juste une petite histoire ridicule d’argent…

Crédit photo : Pascal-Bernardon

 

 

A propos de l'auteur

La Rédaction